Frolinat de Libération Nationale du Tchad

           ( FROLINAT – 1ère Armée ).  Vaincre ou mourir

Ce jour anniversaire de la création du Front de Libération Nationale du Tchad (FROLINAT) le 22 juin 1966 marquera toujours la mémoire du Peuple Tchadien comme un repère cardinal pour l’émancipation de celui-ci. Après ces cinquante et deux (52) années de lutte permanente ce peuple continue à croupir sous des dictatures diverses. La plus abjecte et cruelle qui sévit depuis vingt huit années démontre à suffisance que le Tchad est entrain de sombrer définitivement si jamais ce peuple déjà meurtri ne décide de se libérer par lui-même et pour lui-même. Pour preuve la délitescence avancée des toutes les institutions politiques(création d’une IV République fictive qui ressemble plus à un début de monarchie en gestation) et sociales avec la paupérisation avérée de la société due au pillage systématique des ressources du pays par le clan régnant et ses affidés.

 

En conséquence tout est encore à l’état tout est à faire et pour éviter cette décomposition en voie de réalisation la Direction  nationale du FROLINAT 1ère Armée réitère sa détermination sans faille à poursuivre la lutte dans toutes ses formes et au sein de l’Union des Forces pour le Changement (UFC) afin de mettre fin définitivement à ce naufrage national et en plus elle dénonce avec force toute manipulation tendant à ternir l’image et la valeur de la lutte du Peuple Tchadien en l’associant à quoique ce soit. Elle condamne avec vigueur les aventures dangereuses de certains marchands politiques qui usent et abusent du nom du Tchad pour leurs ambitions obscures encore plus nuisibles au pays. La Direction politique du FROLINAT 1ère Armée s’inscrit fondamentalement dans la lutte de l’UFC qui est d’abord nationale ,progressiste et panafricaine débarrassée de toutes les scories nauséabondes d’ethnie, de région et de confession.

 

L’état de décomposition du pays n’échappe plus même aux fossoyeurs internes ou externes du Tchad. Tout le monde s’est ligué avec artifices pour se partager le cadavre mais le génie appartient toujours au peuple en lutte. L’heure est au  tri des véritables camarades au sein des organisations responsables et non plus dans des mouvements « photocopie » qui essaiment les sites pour semer la confusion dans le esprits et désorienter ceux qui luttent véritablement.

 

L’autre défi à relever c’est la réflexion politique qui doit accompagner le processus de changement car le Tchad est profondément atteint  dans son existence même. Le traitement du changement doit être à la hauteur du mal. Il n’y aura pas de place à l’amateurisme indigène ou à la reconversion tribalo-régionalo-clanique.

 

Enfin, la Direction nationale du FROLINAT 1ère Armée lance un pressant appel à toutes les forces vives du pays à conjuguer leurs efforts dans un cadre unitaire afin de rendre possible ce changement qui pointe à l’horizon avec netteté.

 

Fait le 22 juin 2018,
Le Président du Haut Conseil du FROLINAT 1ère Armée
    ABDOULAYE  FADALI  ALI
1593 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article