Les élèves gendarmes de la 32ème promotion ont adressé une lettre de doléances au Premier ministre, exprimant leur demande urgente de reprise de leur formation à l’École de la Gendarmerie Nationale de N’Djamena.

 

La lettre de doléances des élèves gendarmes, datée du 31 janvier 2024, souligne l’impact négatif de la suspension de leur formation depuis le 5 janvier 2022. Ils font valoir que cette interruption inattendue compromet sérieusement leur parcours professionnel et leur engagement envers le service de sécurité nationale. Les élèves appellent donc à une reprise rapide de leur formation, afin de poursuivre leur préparation en vue de servir leur pays.

 

En effet, la suspension puis le remplacement de l’ancien Directeur général de la Gendarmerie nationale à la tête de l’institution en son temps, concernait le recrutement de 3 000 élèves gendarmes. Alors que le ministre aurait demandé de différer ce recrutement pour l’intégrer dans le budget de l’année suivante, le Directeur Général aurait refusé de s’y conformer.

 

Les élèves gendarmes de la 32ème promotion, quant à eux, attendent désormais avec impatience une réponse du gouvernement à leur demande, dans l’espoir de reprendre rapidement leur formation et de contribuer activement à la sécurité et au développement du Tchad.

Le Tchadanthropus-tribune avec Tchad info

533 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire