24 septembre 2019 #TCHAD #Glencore : Les hostilités pour racheter la filiale de Glencore ont commencé.

La vente de la filiale du mastodonte des matières premières Glencore attire déjà plusieurs firmes en quête de production garantie.

Selon nos sources, la firme du fonds américain Warburg Pincus, Trident Energy, cherche à ravir les gisements de Mangara et Mandila (5 000 b/j) que Glencore détient via sa filiale Caracal Energy et exporte par oléoduc via le port camerounais de Kribi. Trident Energy dirigé par l’ex-directeur général Perenco, Jean-Michel Jacoulot, a ainsi pris langue avec les deux banques conseil chargées de ce dossier : Evercore et Morgan Stanley (AEI nº846). Après les échecs en Tunisie du rachat de la filiale locale d’ENI (AEI nº817), puis en Guinée équatoriale au sujet des 71 % d’ExxonMobil sur Zafiro (AEI nº846), Jacoulot ne veut sous aucun prétexte laisser passer cette nouvelle opportunité. Cette dernière n’est d’ailleurs pas l’unique cible de la junior au Tchad. Comme nous l’avions révélé, Trident Energy regarde aussi de près les 40 % détenus par ExxonMobil sur la zone productrice de Doba. Mais Perenco, historiquement intéressé par cet actif, serait aussi sur les rangs (AEI nº846).

Trident Energy n’est pas non plus le seul à souhaiter acheter Caracal Energy. Les Canadiens d’Africa Oil Corp (AOC, galaxie Lundin) ont aussi fait connaître leur vif intérêt. Le patron d’Africa Oil, Keith Hill (ex-Shell) n’en est pas à son coup d’essai. Outre ses 25 % sur les blocs 10 BB et 13T au Kenya, sur lesquels plusieurs centaines de millions de barils ont été découverts par Tullow Oil, Africa Oil avait déjà racheté en 2018, aux côtés de Delonex Energy et Vitol, 50 % des actifs de la joint-venture menée par les Brésiliens de Petrobras au Nigeria pour la somme d’1,4 milliard $. Ces actifs comprenaient notamment des participations sur les gisements géants et producteurs d’Agbami, d’Egina et d’Akpo opérés par Chevron et Total.

Africa Oil est aussi indirectement présent en Afrique du Sud et en Namibie via les 34,5 % qu’il détient dans Africa Energy Corp (AEC) et au capital d’Eco Atlantic Oil & Gas. Il est aussi actif au Sénégal, Guinée Bissau et Gabon – et à nouveau en Afrique du Sud et Namibie – via une autre junior dont il détient une partie du capital : Impact Oil & Gas (AEI nº845).

Tchadanthropus-tribune avec La lettre du Continent

1692 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article