Brahim Souleyman alias Brahim Allawahit, cet officier jadis associé à l’assassinat des prisonniers militaires en partance vers la prison de Koro-Toro, a été dégradé de son insigne et grade de général de l’armée au grade de colonel.

L’assassin des prisonniers à Massaguet jouissait d’une impunité sans égal, parce qu’il prétend être proche d’Idriss Déby. Il occupe une place de rang au sein de la DGSIIE, la garde prétorienne de Déby.

Selon nos sources, relevé de son rang de coordinateur 1er adjoint à la GNNT (Garde nationale et nommade du Tchad), Brahim Allawahit appelait presque chaque soir ABALI Salah son ministre à la défense et sécurité, et proférait des termes désagréables envers son supérieur. Se croyant intouchable, puisque personne ne lui avait demandé de compte sur l’assassinat des prisonniers à Massaguet, Brahim Allawahit pensait ses insultes impunies envers son supérieur hiérarchique.

Après le décret de révocation s’en suit un autre le dégradant de son grade de général. Il redevient aux yeux des Tchadiens une infime syllabe, une crapule aux mains tachées de sang.

Tous les Tchadiens ne sont pas dingues, ils savent qu’un jour ou l’autre, cet énergumène sera à nouveau remis en selle, mais pour une minute qui soit, ils rendront les honneurs à ABALI Salah qui a su le mettre au banc d’un vulgaire criminel.

Idriss Déby reviendra sans nul doute pour placer son parent sur un piédestal, mais plus que jamais, nos compatriotes sauront que cet individu reste une syllabe dans l’existence de notre république.

Tchadanthropus-tribune

2937 Vues

  • L’intouchable touché.
    Comme l’ensemble des Officiers Supérieurs proches du président Deby qui se croient au dessus de la mêlée, l’ex général de brigade Brahim Souleymane Bachar n’est pas un inconnu du grand public. Arrivée à la Coordination de la GNNT en juin dernier, l’ex général aurait été la pièce centrale dans l’assassinat des prisonniers orchestré à massaguet et qui, depuis lors le plaçait au dessus de la mêlée. Cette correction doit être infligée aux officiers en charge du contingent Tchadien en mission au Nigeria qui subis l’injustice total au péril de leur vie.

    Commentaire par François MITO le 25 novembre 2019 à 15 h 19 min