Le 25 juin dernier, Adam Mahamat Youssouf, un chauffeur connu dans la zone de Goré, a été enlevé par des inconnus armés alors qu’il roulait vers la frontière centrafricaine avec son véhicule. Il doit sa vie à son courage.

 

Tout est parti le samedi 25 juin dernier. Adam Mahamat Youssouf, la cinquantaine révolue, est au volant de son véhicule commercial. Avec les passagers et les marchandises, il roulait tranquillement vers la frontière centrafricaine. A l’entrée du village Kobo à 10 km de Goré, tout bascule. Ils sont interceptés par un groupe armés. Les passagers sont dépouillés de leurs biens et le chauffeur, lui, a été kidnappé par les présumés braqueurs. Le début d’un calvaire long de sept jours.

 

Adam Mahamat Youssef raconte que ses ravisseurs étaient au nombre de trois personnes et sont habillées en tenue militaire de marque américaine. Pendant sept jours, ils l’ont gardé dans la forêt, les mains liées. A titre de rançon, ils ont exigé la bagatelle somme de  15 000 000 FCFA.  Comme le versement commençait par tarder, ils ont décidé de le liquider.  « Pendant ce temps, j’ai entendu des bruits et des personnes qui venaient vers nous. J’ai poussé des cris pour faire appel à ses personnes. Ils m’ont demandé de me taire. Malgré que j’aie les mains liées, j’ai décidé de bondir sur l’un en arme. C’est ainsi qu’ils m’ont tiré dessus et ont pris fuite », explique-t-il. La balle lui a traversé la mâchoire droite.

 

Abandonné sous un arbre baignant dans son sang, il a été récupéré par deux personnes qui l’ont déposé à l’hôpital de district de Goré. Il sera évacué aussitôt sur Moundou où il est admis à l’hôpital Adventiste. Sa famille regrette le fait que les autorités ne l’ait pas assisté dans la prise en charge.

 

Le Tchadanthropus avec Tchad info

1364 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire