Monsieur le Président du Conseil National de Transition,

Mesdames et Messieurs les Présidents des Grandes Institutions de la République,

Mesdames et Messieurs les membres du gouvernement,

Mesdames et Messieurs les Gouverneurs,

Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et Représentants des Organisations Internationales,

Distingués invités,

 

Je voudrais commencer mon discours par vous féliciter pour le travail dévoué et acharné que vous avez abattu tout au long de ce week-end. La richesse et la pertinence des résolutions adoptées lors de cette conférence me renseignent sur votre abnégation et votre sens élevé à servir dans l’intérêt général, et que je voudrais saluer. Je suis personnellement satisfait de la qualité des discussions qui ont meublé vos concertations pendant ces trois derniers jours. Je peux donc déclarer que la 5e conférence des gouverneurs du Tchad est une réussite ; une réussite dont chacun de vous dans cette salle peut se vanter personnellement.

C’est aussi le lieu pour moi d’adresser mes vifs remerciements aux organisateurs et à l’ensemble des participants pour le temps et le sacrifice consentis individuellement pour la réussite de cette conférence.

Mesdames et Messieurs les Gouverneurs,

Il y a deux jours, à ce même endroit, je vous appelais à plus de responsabilité dans l’exercice de vos missions. La répétition est pédagogique a-t-on l’habitude de dire et je voudrais vous réitérer ces mêmes propos.

Je suis convaincu que l’œuvre de la refondation du Tchad ne sera accomplie que lorsque les chefs des unités administratives revêtiront le manteau de la probité et de la transparence dans la gestion des affaires publiques. C’est pour cette raison que, Mesdames et Messieurs les Gouverneurs, dès aujourd’hui même, avant de rejoindre vos circonscriptions administratives, je vous enjoins de vous débarrasser des mauvaises pratiques qui ternissent l’image de notre administration aux yeux des Tchadiens.

Soyez les grands chevaliers de la lutte contre la corruption, le clientélisme et le népotisme dans nos provinces. Une administration corrompue est une administration défaillante. Ne laissez personne douter de votre intégrité morale. Ne laissez personne éveiller le moindre soupçon de corruption contre vous.

Soyez également des femmes et des hommes de terrain. Je vous encourage à être constamment sur le terrain pour vous imprégner des conditions de vie de nos compatriotes. Rencontrez-les ! Ecoutez-les ! Dialoguez avec tout le monde. C’est seulement de cette manière que vous parviendrez à cerner leurs problèmes et à résoudre leurs préoccupations. Je vous exhorte à être des femmes et des hommes de proximité avec vos administrés.

Mesdames et Messieurs les Gouverneurs,

J’attends également de vous plus de responsabilité et d’intégrité dans la gestion des conflits qui opposent malheureusement les communautés entre elles-mêmes.

Il est inadmissible que dans un pays aussi vaste que le nôtre, des concitoyens se battent et se tuent à cause de la terre ou du déplacement des bétails. L’agriculture et l’élevage forment les deux mamelles de notre économie. L’agriculteur et l’éleveur sont condamnés à vivre ensemble dans la compréhension et l’unité. Malheureusement, ces conflits communautaires sont parfois artificiellement créés et entretenus par quelques autorités administratives elles-mêmes, mettant ainsi à mal l’impartialité de l’Etat et la cohabitation pacifique entre les Tchadiens. Ces individus mal intentionnés nous trouveront désormais sur leurs chemins.

Mon gouvernement est déterminé à trouver des solutions définitives aux conflits agriculteurs-éleveurs. Ces solutions tiendront compte des mécanismes d’une justice impartiale et de l’application rigoureuse de la loi. Mais nous ne parviendrons à une solution satisfaisante que lorsque les autorités administratives adopteront une posture de neutralité, de justice et d’équité face aux conflits. Une posture de neutralité, de justice et d’équité que je vous invite à réitérer aux forces de défense et de sécurité qui travaillent sous vos ordres. Les opérations de désarmement post-conflit doivent se faire dans cet esprit.

J’attends également de vous plus d’impartialité dans la gestion des affaires politiques. Votre rôle n’est pas de participer à des réunions politiques, moins encore de mobiliser les moyens logistiques de l’Etat au profit des partis politiques. En revanche, je vous encourage à créer un climat de dialogue et de confiance avec les responsables de tous les partis politiques implantés dans vos provinces, sans aucune discrimination.

J’insiste sur le principe d’une administration neutre et impartiale parce que le Tchad que nous bâtissons est celui dans lequel les Tchadiennes et Tchadiens vivent en paix et réconciliés entre eux-mêmes. C’est seulement de cette façon-là que nous pouvons envisager le développement de notre chère patrie.

Mesdames et Messieurs les Gouverneurs,

19 provinces, sur les 23 que compte notre pays, partagent des frontières avec des pays voisins. A ce titre, vous êtes également les ambassadeurs du Tchad auprès de ces pays frères. Je vous encourage à tisser des relations de bonne qualité avec vos collègues des autres pays afin de renforcer les liens d’amitié et de fraternité qui unissent si heureusement notre peuple avec les peuples des Etats voisins.

Mesdames et Messieurs les Gouverneurs,

Je sais que les défis de la paix et de la sécurité dans nos provinces sont très grands. Soyez rassurés que mon gouvernement ne vous abandonnera pas seuls devant ces grands enjeux. Vous avez exprimé les difficultés quotidiennes que vous rencontrez dans l’exercice de vos fonctions et je vous ai entendus. Le Gouvernement travaille à l’amélioration de vos conditions de travail comme vous l’aurez déjà constaté avec les nouvelles dotations en moyens roulants. Des mesures nouvelles sont en cours en ce qui concerne :

–  le renforcement des compétences des gouverneurs, notamment sur les questions financières, pour réaffirmer la plénitude de vos pouvoirs ;

– la revalorisation du traitement salarial des agents de commandement, notamment les préfets et les sous-préfets ;

– l’augmentation des effectifs des Forces de Défense et de Sécurité et leur équipement en moyens roulant et en armement pour ne citer que celles-là.

Soyez également rassurés que les conclusions générales de vos travaux seront exploitées au mieux pour l’intérêt de la population. Elles constitueront le canevas de l’action gouvernementale en matière de gestion de l’administration territoriale et j’y veillerai personnellement.

Mesdames et Messieurs les Gouverneurs,

Tout en vous souhaitant bon retour dans vos circonscriptions respectives, je déclare close la 5ème édition de la Conférence des Gouverneurs de Province.

Vive le Tchad,

Je vous remercie.

2601 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire