D’après nos informations recoupées, il y a quelques jours, l’ex-chef d’État adjoint de l’armée de l’air a voulu déplacer l’unique C130 revenu d’une révision technique. Malheureusement pour lui, au cours de cette opération le cockpit a subi un choc et il a été mis aux arrêts. La suite logique de cet incident est qu’il vient d’être relevé par quelqu’un qui a pourtant échoué dans toute ses formations dans le domaine de pilotage.

Médiocre pour la nation ou pas, Idriss Déby vient de nommer le mercredi 21 octobre 2020, son fils à un poste de responsabilité dans l’armée de l’air. Fils pour fils, pourtant il y a d’autres plus méritants, plus sérieux sans une once d’arrogance. Mais comme les Tchadiens sont habitués à être piétinés, même ceux qui sont médiocres peuvent faire l’affaire. Le colonel Hassan Idriss Déby aurait fait une formation en Ethiopie, et 2 ans en France.

Au terme d’un décret n° 2143, le colonel Hassan Idriss Déby est nommé chef d’état-major adjoint de l’Armée de l’Air en remplacement de celui qui a la malchance de faire un accident.

Il travaillera aux côtés du général Idriss Amine Ahmat Idriss qui est l’actuel chef d’état-major de l’armée de l’air, nommé le 27 août 2019.

Le décret est pris sur proposition du ministre délégué à la présidence des Itno, chargé des armées du clan, des anciens combattants et supposées victimes de guerre.

Tchadanthropus-tribune

2352 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article