De source concordante, un incident majeur a eu lieu à N’Djamena, dont le directeur des renseignements généraux Baba Laddé serait impliqué.

Selon nos informations, une famille se dispute comme ce qui arrive à toutes les familles dans ce monde. Les femmes, sœurs et demie-sœurs, se trouvent impliquées dans un problème dont elles ne trouvent pas de solution.

L’une des dames serait très proche (Cousine) du DG des RG Baba Laddé qui instruit un de ses agents, le colonel Mahamat Youssouf (Numéro de téléphone 66293300) qui appelle au téléphone un demi-frère des dames (Issa Mbodou) pour le convoquer de se présenter à la direction des RG. Les appels deviennent incessants au point que Mr Issa Mbodou décide d’aller voir le procureur de la République (Moussa Waad) pour lui expliquer la situation. Le procureur lui conseille de mettre sur papier sa requête, ce qui fut fait.

Ensuite le procureur appelle le colonel des RG pour s’enquérir de la situation, et lui expliquer que ces genres de situations sont gérées par la PJ (police judiciaire), ce n’est pas au RG de s’occuper de cela. Le procureur demande que le dossier soit transmis à la police judiciaire. Malgré cette mise au point, ce qui se passe le lendemain se passe de commentaire.

Le lendemain dans la matinée, un contingent de trois véhicules encercle le domicile familial de Issa Mbodou et les militaires envoyés pour la circonstance se mettent à le chercher dans toute la maison sans le trouver. Ils tirent quelques balles en l’air et arrêtent son petit frère Adoum Mbodou, un jeune collégien qui se préparait à aller au collège. Le jeune garçon arrêté est envoyé dans les locaux des RG, mais après l’intervention dudit procureur il fut ramené au commissariat central. Jusqu’à ce lundi soir, il serait entre les mains des policiers au commissariat central, mais pas entre les mains de la police judiciaire comme demandé par le procureur Moussa Waad.

Plusieurs interventions auprès de Baba Laddé pour plaider le sort du collégien, mais aucun résultat escompté. Baba Laddé évoque tantôt un problème de bagarre, tantôt un problème d’héritage.

Mais en somme, cette bagarre ne concerne pas les frères Mbodou (Issa et Adoum). Ils ne sont pas concernés par l’histoire. Ils sont convoqués au parquet ce mardi 30 novembre dans la matinée pour écouter leurs dépositions.

L’interrogation que nous portons, pourquoi Baba Laddé qui fut pendant des années un opposant contre l’injustice et le népotisme, se met soudain à se comporter de la même manière que les autres ?

Est-il normal qu’un DG des renseignements généraux s’occupe des problèmes d’ordre domestique ?

Ce sont ces mélanges de genres qui créent de frustrations, et où souvent l’essence même d’un travail est détournée pour d’autres situations.

Tchadanthropus tribune

1093 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire