Une question reste toujours d’actualité.

Est-ce que certains postes aux entreprises d’État ne sont dévolus qu’à une seule communauté, où les autorités cherchent à faire des nominations fantaisistes pour satisfaire les ego de certains apparatchiks du système ?

À tous les postes de responsabilités qui ont valeur de recettes conséquentes, on retrouve les mêmes personnes, issus du même clan, comme si les autres cadres diplômés et expérimentés de la communauté tchadienne n’ont aucune valeur d’emploi.

Faits derniers, à la dernière nomination à la direction des mines et de la géologie, toujours par décret, on nomme ceux du clan comme si d’autres Tchadiens n’ont aucune compétence de diriger.

Les autorités de la république n’ont qu’à lister le nombre de ceux du clan qui occupent les directions des régies financières, et autres sociétés d’État. Les faits sont graves, et le Tchad a aussi d’autres fils compétents.

Ce sont ces faits qui font que les Tchadiens sont frustrés, une frustration qui tire son essence d’une forme d’injustice à plusieurs vitesses.

Il faut gommer les imperfections du passé et compter sur l’avenir, en associant tous les fils du Tchad.

Tchadanthropus-tribune

1489 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire