Dans notre précédente édition sur le sujet, plusieurs compatriotes et lecteurs voulaient avoir des précisions sur l’escroc qui a escroqué 224 pèlerins algériens et qui s’est barré au Tchad. Cet homme au nom de Alfidel Banat a été nommé préfet dans un département de Bahr Kô dans notre pays.

Pour appuyer votre lecture, la rédaction met à votre disposition un extrait de nouvelles de la télévision algérienne relatant les faits à son époque et une lettre de protestation de l’ambassade d’Algérie au Tchad.

Comment voulez-vous qu’on respecte nos administrateurs et les cadres de ce pays ? Quel crédit ont-ils aux yeux du national et de l’international ? Et surtout, comment le ministère en question fait semblant de ne pas savoir le pédigrée d’un tel individu ?

Ce n’est pas pour rien que certains Tchadiens protestent et disent qu’on est gouverné par des bandits… Ne mâchons pas nos mots.

Tchadanthropus-tribune

1706 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article