Même si tout ce qu’il dit est vrai, le colonel Soumaïne Kally, préfet de Zouar devrait commencer l’exemple par lui-même, qui est militaire au grade d’officier, et qui occupe un poste de préfet en lieu et place des énarques formés au Tchad et qui peuplent les rues et sous les arbres.

Il faudrait que le sieur colonel dénonce aussi les nominations sélectives au poste d’administrateur civil occupé par les militaires alors que l’ENA du Tchad a formé, semble-t-il, autant des cadres au poste de préfet et sous-préfet.

Sinon, l’objet de dénonce qu’il fait à l’endroit du PCMT sur la direction des douanes est vrai. Les douanes tchadiennes sont mal gérées et les recettes détournées à des fins personnelles. Les remarques que fait ce préfet de Zouar au niveau du Tibesti concernant les douanes, c’est ce qui se fait dans l’ensemble du pays.

À l’exemple des douanes, à tous les niveaux de l’État, les directions des sociétés d’État sont gérées de la même façon.

Il faut une révolution pour que le Tchad change dans ses fonctionnements en bien.

Tchadanthropus-tribune

3840 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire