D’après une source bien introduite à la présidence, Un remaniement technique devrait être opéré en prélude des élections présidentielles et législatives de 2021 au Tchad.

Les hommes qui seront choisis devront se préparer pour le combat électoral à venir. 

Selon les indiscrétions au palais des Itno, Idriss Déby Itno le nouveau Maréchal du Tchad, président de la république, chef suprême des armées, président des conseils des ministres, chef du gouvernement, presque demi-dieu sur terre… serait en train de préparer un lifting de son équipe actuel en place au gouvernement. Les diverses fiches condensées dans ses parafeurs indiquent cette donne.

Très conscient du ras-le-bol populaire contre son régime, le dictateur tchadien cherche à ce qu’aucune erreur ne soit faite, car les choses ne seront plus faciles même en trichant les votes, lui qui n’a plus un certain Abakar Adoum Haggar à ses côtés comme auparavant. 

La correspondance laisse entendre quelques départs s’agissant du ministre SGG, celui de l’intérieur et sécurité, et le ministre délégué à la Défense nationale.

Mariam Mahamat Nour devrait quitter le poste pivot du SGG (secrétariat général du gouvernement) pour la diplomatie. L’ambassade du Tchad à Bruxelles et la représentation permanente du Tchad auprès de l’Union européenne doit lui échoir. Il se pourrait que le ministère des Affaires étrangères ait obtenu son agrément de nomination. C’est l’ex-ministre des Affaires étrangères Mahamat Zène Chérif qui atterrira au SGG.

Djiddi Saleh Kedellah alias DSK (attention à ne pas confondre) serait promu à la sécurité remplaçant le Général Mahamat Tahir Orozi.

Taher Erda Tahiro lui-même général viendrait remplacer son ex-ami, le général Abba Ali Salah afin de contrer les véhémences des diverses rébellions qui opèrent depuis le sud de la Lybie, et la fronde grandissante de ses parents Zaghawa contre le régime MPS. Abba Ali Salah partirait pour le poste de CMP (chef d’état-major particulier) d’Idriss Déby. 

Mr Moustapha Ali Alifei doit atterri au ministère de la Communication, un poste qu’il connait par cœur pour y avoir officier par le passé.

Plusieurs noms seraient évoqués pour le poste d’ambassadeur en France. Le vieux Hissein Brahim Taha devrait rempiler selon certaines indiscrétions, mais d’autres noms circulent comme Bichara Issa Djadallah, Moussa Dago, Adoum Younousmi, Djiddi Saleh Kedellah (DSK) afin qu’il règle les plaintes contre lui en France.

A voir de plus près, rien n’indique un aspect technique de ce qui pourrait être un changement technique. Les mêmes hommes du même cercle pour peut-être aller sensibiliser leurs communautés respectives sans plus. Mais les Tchadiens sont dorénavant murs pour ne pas accepter les mêmes recettes qui les portent vers l’abime.

Merci à notre correspondant qui a permis de lire cette information, mais sachons que quand une information de ce genre est publiée sur nos pages, le régime Déby s’attèle toujours à opérer des changements afin de prendre à contrepieds la rédaction et lui jeter un discrédit… Attendons de savoir. 

Tchadanthropus-tribune

2263 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article