De sources bien renseignées, dans les travées de l’interpellation du 1er ministre Pahimi Padacké le 12 décembre prochain, des consultations ont commencé pour procéder à un remaniement du gouvernement dans les jours à venir. Il faut dire qu’il y a plusieurs portefeuilles sans titulaire au gouvernement, et qu’il faille nommer des ministres. Suivant les consultations des derniers jours, et après sa sortie hautement et piètrement distinguée, Zène Bada s’agite autour du 1er ministre pour l’aider à se défendre face aux députés. Il serait copte par le 1er ministre Pahimi Padacké pour l’aider à calmer la fronde des députés MPS et en contrepartie le proposer pour entrer au prochain gouvernement comme ministre de l’aménagement du territoire. Selon les mêmes sources, Abdoulaye Fadoul Sabre devrait quitter le SGG (secrétariat général du gouvernement) pour le ministère des Finances longtemps promis à Mr Ngueto Tiraina Yambaye du plan et Économie. Djiddo Sabre devrait être remplacé à son poste par Dilah Lucienne, longtemps restée dans l’ombre de la 1ère dame.

 

Le ministère des Affaires étrangères devrait avoir un nouveau titulaire. D’après nos informations, une réflexion profonde a été faite à ce poste, et il en ressort qu’Idriss Déby cherche une pointure à l’image de son ex-ministre des Affaires étrangères (Moussa Faki). Il voudrait quelqu’un de véhément qui pousse la gueulante en ce moment où le Tchad et son régime sont accusés de tous les côtés.

 

D’autres aménagements seraient actés pour les autres postes du gouvernement où certains noms feraient leurs entrées. Les caciques du pouvoir ne bougent pas, à l’image du sieur Ahamat Bachir, ministre de la Sécurité, Ahamat Mahamat Hassane ministre de la Justice entre autres. Ceux qui espéraient voir le 1er ministre Pahimi Padacké partir devraient encore patienter. Un 1er ministre qui n’a aucun résultat tangible, et qui depuis sa nomination n’a récolté que des aspects négatifs. Pourtant, malgré la situation drastique, il jouit de l’intégrité de ses per diem et fonds spéciaux jamais restreints. Il apparaît en forme et reluisant au moment où ses compatriotes souffrent le martyre.

 

Les va et viens de ces derniers jours à la primature augurent des consultations pour donner un visage un peu potable au gouvernement Pahimi Padacké. Mais, qu’est ce que cela changera-t-il à nos compatriotes ? Probablement rien. Les Tchadiens devront continuer à tirer le diable par la queue, car aucune mesure n’est réellement prise pour arranger leur quotidien. La vie est de plus en plus chère, l’argent manque à tous sauf à ceux qui ont grassement volé l’état, et les proches du clan.

 

Le tchadien lambda devra se contenter de sa misère tant qu’il continuera à ne pas savoir revendiquer ses droits, à aller applaudir pour rien et accepter l’humiliation.

 

Remaniement, changement de gouvernement, cela concerne les autres, sans aucune prise sur le peuple.

 

Tchadanthropus-tribune

3054 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article