A N’Djaména, les cas de morts se multiplient. Chaque jour, des dizaines de familles sont surprises par la disparition brusque d’un proche. Des nouvelles de décès envahissent les réseaux sociaux, surtout Facebook,.

« Il était malade ?» « Non, il a eu un petit malaise et a rendu l’âme ». Ce sont là généralement les échanges entre les familles endeuillées et les autres. Chaque jour, presque dans chaque quartier de la capitale, au moins un mort est enregistré depuis plus d’une semaine. Selon le constat, Beaucoup de ceux qui décèdent sont âgées entre 45 et 70 ans. Certains d’entre eux souffraient déjà soit de l’hypertension soit du diabète.

Un fossoyeur à Lamadji rapporte que rien que pour la journée du jeudi 7 mai 2020, de 7h à 13h, 87 personnes ont été inhumées dans ce cimetière. Trop de mystère autour de ces morts à tel point que cela soulève beaucoup d’interrogations. Est-ce c’est le ramadan qui affaiblit les diabétiques ? Une épidémie inconnue se cacherait-elle derrière ces morts massives ? Ou bien le Covid-19 a pris une autre forme au Tchad ? Qui est ce tueur silencieux ?

En tout cas, la panique gagne du terrain. L’attention des autorités sanitaires est plus focalisée sur la lutte contre le coronavirus que sur ces morts mystérieuses. La seule réponse donnée par les spécialistes de la santé, est qu’habituellement, en période de canicule le taux de mortalité est trop élevé au pays.

Comparaison n’est pas raison dit-on, au même moment qu’à N’Djaména, les familles comptent leurs morts, au nord du Nigeria, notamment à Kano et Jigawa, l’on observe ces morts mystérieuses. La plupart des victimes sont aussi âgées entre 60 et 80 ans.

Une enquête est ouverte dans ces deux grandes villes du Nigeria, mais déjà les autorités sanitaires émettent une hypothèse : le nouveau coronavirus est la cause des dizaines de morts mystérieuses enregistrées. Si c’est le cas au Tchad, les autorités doivent ouvrir une enquête pour déterminer les causes exactes de ces morts massives.

Tchadanthropus-tribune avec Tchadinfos

1630 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article