Dans une vidéo très pertinente, l’humoriste Hadj Tawa interpelle Idriss Déby sur les conditions de l’éducation nationale au Tchad. Eh oui, même les artistes s’y mettent après avoir broyé le pain pendant longtemps. Pas plus qu’hier un autre musicien avait dénoncé dans un clip, la mauvaise gouvernance des autorités sur l’ensemble des choses sur la gestion de l’état. Un tube que s’arrachent nos compatriotes de la diaspora. L’artiste fut emprisonné par les sbires du ministre de la Sécurité avant que le procureur de la République donne son verdict en non-lieu, et relâche le musicien. Hadj Tawa à son tour touche un point sensible sur le devenir du Tchad. Écoutez-le avec attention et la subtilité de son message.

Tchadanthropus-tribune

2598 Vues

  • Quand le Peuple tchadien constate dysfonctionnements des écoles, des hôpitaux et des marchés, il doit prendre acte et sa responsabilité avec courage afin de relever le défi en convergeant et investir la Présidence de la République, l’Assemblée nationale, la Radio télévision, la Direction des Renseignements ANS et la Place de la Nation. Le peuple tchadien doit prendre son pouvoir afin de se gouverner par lui-même.

    Les forces de l’ordre doivent se fraterniser avec le Peuple tchadien, sécuriser et encadrer la marche des libertés, de la justice équitable, de la vraie démocratie pour ainsi impulser le décollage et le progrès social, économique et politique, qui n’a rien n’avoir avec celle politicienne.

    Peuple tchadien

    Commentaire par Peuple tchadien le 4 novembre 2018 à 8 h 07 min
  • Alhadj tawa je te remercie pour la geste dont nous avons reçu.le développement d’un pays dépend de l’éducation le tchad actuellement a perdu sa mère comnent peut on faire pour élevé ses enfants or ni éducation ni santé ni……. Mais l’éducation est une arme pour changé le monde comme disait nelson Mandela <>

    Commentaire par Ali salim le 4 novembre 2018 à 12 h 56 min
  • Al Hadj TAWA, a véritablement touché du doigt une des problématiques qui interpelle les acteurs politiques tchadiens de tout bord. Il s’agit en effet,de l’avenir de jeunes générations tchadiennes, aujourd’hui sacrifiées. Ne dit-on pas que, l’école ou l’éducation scolaire est le socle d’édification d’un pays ? Comment comprendre que l’on puisse négliger une institution précieuse de socialisation, d’unité nationale et de connaissance comme l’éducation dans notre pays!

    Commentaire par Seidou TRAORE le 5 novembre 2018 à 0 h 33 min
  • Bonjour Al Hadj Tawa.
    J’attends la suite de ton audience avec Deby. Que t’a-t-repondu? Tu ne sais pas que c’est dans sa réponse que se trouve le sort des enfants tchadiens et de notre pays. Tu n’as pas prêté serment pour t’abstenir de nous révéler ce qu’il t’a dit.

    Commentaire par Gagbainde le 7 novembre 2018 à 10 h 15 min