04/07/2016: TCHAD: Identité & passeport – le parcours du combattant. Pour obtenir un passeport au Tchad pour un citoyen lambda, cela relève d’un parcours de combattant. Plusieurs compatriotes accusent le système de compliquer ce qui demeure un droit pour tout citoyen. D’abord, il y a le coût (85 500 FCFA alors que réellement le prix de revient de la société canadienne qui les fabrique est de 5 dollars et cela depuis 17 ans) qui n’est pas à la portée de plusieurs compatriotes, ensuite il faut débourser plus d’argent s’il faut corrompre les individus qui se dressent devant vous pour s’occuper du dossier. Facilement de 85 500 FCFA vous passerez à 100 000 FCFA. L’autre volet concerne les documents (acte de naissance), bizarrement l’ancien acte de naissance ne semble plus avoir l’avantage de l’administration, il faut le nouveau, le fameux acte de naissance sur papier A4. Vient par la suite l’interrogatoire sur le groupe ethnique dont vous appartenez, votre niveau social entre autres. Et à la fin, vous attendez l’aval d’un certain Baradine Haroun – pseudo Baradine Haroun “Itno“ – rien à voir avec la famille du président tchadien, mais il associe ce nom pour arnaquer les tchadiens. Baradine Haroun est soudanais de naissance, qui a fait ses études au Soudan, et qui a toute sa famille établie au Soudan. Il paraît que ce commissaire de grade général de l’immigration est spécialiste en faciès. A lui seul, il est capable de vous dire en vous regardant si vous êtes tchadien ou pas, et si vous devrez mériter ce passeport. Les tracasseries pour obtenir ce passeport peuvent perdurer entre une semaine à 1 mois, si vous n’avez pas de piston. Si vous êtes du sérail ou affilié, votre passeport vous l’obtenez en un temps record, si Baradine ne vous qualifie de soudanais, libyen, ou Bornou Boko-Haram… à suivre.


Tchadanthropus-tribune

316 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article