Conduits par le député fédéraliste, Ali Gabriel Golhor, les membres de cette plate-forme politique sont venus discuter avec le Chef de l’État sur le processus démocratique avec en toile de fond, la Commission électorale nationale indépendante(CENI) et le Cadre national de dialogue permanent(CNDP). Plus de 3 quarts d’heure ont permis aux deux parties, d’échanger. Selon le Porte-parole 1er adjoint de la CPDC, Ali Gabriel Golhor les choses évoluent dans le bon sens.

« C’est le Président de la République qui nous a demandé de le rencontrer. Nous souhaitons vivement que le processus électoral avance dans des bonnes conditions pour nous permettre d’organiser des élections démocratiques et transparentes. C’est le souhait de tout le monde. Nous avons échangé et ces échanges vont se poursuivre. Les échanges sont positifs. Le point d’achoppement, c’est le CNDP. La CPDC n’est pas membre du CNDP. Nous sommes la composante la plus importante de l’opposition avec 28 députés à l’Assemblée nationale et lorsqu’on est pas représenté dans un organe comme le CNDP ça ne peut que poser de problème. C’est pour cela que le Chef de l’Etat a demandé à nous rencontrer pour échanger sur la question. Nous avons fait des propositions que nous avons remises au Chef de l’Etat. Il nous a promis que les choses vont s’arranger », éclaire le porte-parole 1er adjoint de la CPDC, Ali Gabriel Golhor.

Selon les membres de la CPDC, leur plate-forme n’a jamais refusé le dialogue politique. Ils seront toujours disposés pour faire avancer le processus démocratique et maintenir la paix et la stabilité dans le pays.

« Mais nous le ferons sur la base de nos convictions », précisent-ils.

La rencontre s’est déroulée en présence du Premier ministre Joseph Djimrangar Dadnadji, du Secrétaire général de la Présidence de la République, Houdeingar David Ngarimaden, du Directeur de cabinet civil du Chef de l’Etat, Ahmat Mahamat Bachir ainsi que du Secrétaire général adjoint du MPS, Mahamat Ali Abdallah Nassour.

 

NDLR: Selon un tweet de Sonia Roley, journaliste à RFI, lors de cette rencontre, le Président Déby a demandé aux membres de la CPDC de rejoindre le Cadre national de dialogue permanent(CNDP). Et la réponse des membres de la CPDC est non.

 

: Idriss Deby a reçu à sa demande la CPDC. Il lui a demandé de rejoindre le Comité national de dialogue politique. Refus.

Source: Présidence
                                                        

 
226 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article