Elle n’est pas une crise financière ni économique en effet, elle a été provoquée par méchanceté gratuite et égoïsme personnifié.

 

Voici l’élément vidéo qui illustre mieux ces propos .On tue le peuple par injection létale, c’est inhumain, c’est en contre sens.

Je suis Zakaria Idriss Deby ITNO l’intouchable du système puisqu’on sévit par posture morganatique. En une soirée mondaine à N’Djamena, je gaspille 4 ou 5 fois l’équivalent du salaire d’un fonctionnaire dans une fête entre amis (es) pour satisfaire une chanteuse. Elles sont belles, mon père a d’ailleurs dépensé des milliards de CFA pour la dot d’une d’entre elles.

 

Le peuple, on n’en tient pas compte et s’il essaye, Ahamat Béchir, l’autre soudard et perroquet national, le ministre de l’injustice et sa barbichette mal coiffée interviendra avec la GMIP pour mater toute contestation. Le Tchad est à nous, ne te fatigue pas te dira-t-il. Si tu es tchadien ou tchadienne avec 20000 CFA de salaire en lieu et place de 200000 CFA, tu n’arrives pas à nourrir ta famille, à payer le loyer, à soigner ta femme et tes enfants, à payer la scolarité de tes enfants, alors tu dois agir et c’est maintenant. 

Le salaire a un caractère alimentaire, mais c’est avec ton salaire, la sueur de ton front que les fils du roi du royaume oppresseur du Tchad fait la bamboula, alors que le peuple meurt à petit feu. 

Il n’y a rien de plus révoltant que ça. Partageons cette vidéo partout et pour tous.

Posted by Djeguelmbaye Ndigngar on Freitag, 9. Februar 2018

Narration de Djeguelmbaye Ndingar

Mise en page et conception de Tchadanthropus-tribune

10584 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article