09/05/2016: TCHAD/Élection: Plus d’une semaine après la validation du hold – up électoral par le conseil constitutionnel, ni la France officielle, moins encore l’union européenne n’ont officiellement présentée leurs félicitations à Idriss Deby. Cela dénote d’un à priori qui laisse clairement penser que les élections n’ont pas été claires et qu’il faudrait ajuster tout triomphalisme au rabais. Même si les USA prennent acte et demande un éclaircissement sur le cas des militaires disparus et les droits de l’homme, Deby sait dorénavant que les tchadiens ne le tiennent pas en amour et que plus que jamais ce quinquennat sera très dure à gerer. Le sursis sécuritaire que lui voue ses maitres françafricains ne lui permettra plus d’être droit sur ses souliers et à disposer des tchadiens comme autrefois. Le Tchad doit changer sans lui, et cela même son subconscient doit le lui rappeler.
229 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article