La présidente malawite, Joyce Banda, a décidé de vendre le jet présidentiel acquis par son prédécesseur. Le prix de vente : 15 millions de dollars. La somme sera affectée à l’achat de maïs sur le marché local et à la culture de légumes.

« Le Malawi va utiliser le produit de la vente de l’avion présidentiel -15 millions de dollars -, pour aider à nourrir les populations les plus pauvres et cultiver des légumes afin de combattre la malnutrition », a indiqué, le 5 septembre, un porte-parole du ministère Nations Msowoya.

« Il s’agit d’une décision collective du gouvernement pour que le produit de la vente de l’avion soit utilisé à l’achat de maïs sur le marché local et aussi à la culture de légumes », a-t-il précisé. Le petit appareil présidentiel de 14 places a été vendu à Bohnox entreprise, une firme basée dans les îles Vierges.

Le Jet malawite vendu à Bohnox entreprise

C’est le précédent président malawite, Bingu wa Mutharika, décédé l’an dernier, qui s’était procuré le luxe de l’acheter pour 22 millions de dollars alors que quelque 10 % de la population de son pays souffrent de pénurie alimentaire, selon les experts agricoles.

Après cet achat, la Grande-Bretagne, ancienne puissance coloniale et principal soutien bilatéral du Malawi, avait réduit son aide au pays de 4,7 millions de dollars.

En raison des coûts liés à l’entretien de l’appareil, la présidente Joyce Banda a finalement décidé l’an dernier de le vendre. Depuis son arrivée au pouvoir, elle a introduit un train d’économies sur les dépenses de l’État, n’hésitant pas à prendre elle-même des vols commerciaux pour ses voyages à l’étranger.

Avec AFP

 

250 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article