Encore l’inspection générale de l’État se retrouve au centre de plusieurs interrogations à cause des accusations qui ne sont pas bien étayées.

Plusieurs plaintes déposées à la police judiciaire avec interpellation des sujets finissent par des non-lieu et vice de procédures. De deux l’une, soit il y a un travail bâclé par des inspecteurs véreux qui ne rendent pas service à l’État, puisque le trésor public ne peut même pas récupérer le bien mal acquis. Des erreurs constatées sur plusieurs documents qui excusent les personnes accusées, et font que la justice est obligée de relâcher ces malfrats. Idriss Déby doit prendre une décision pour que tous ces ratés puissent s’estomper… Voir document.

Tchadanthropus-tribune

1107 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article