Depuis 2016, le ministère de l’élevage avait interdit l’importation des œufs au Tchad à cause de la grippe aviaire qui avait sévi.

Tchadanthropus-tribune s’est rapproché de toutes les parties afin de savoir quel est le problème, après plusieurs alertes envoyées par certains commerçants à la rédaction.

Ces commerçants voient d’un mauvais œil l’interdiction pendant cinq ans de l’importation des œufs au Tchad alors que le Cameroun qui avait subi la grippe aviaire a repris l’importation des œufs après 3 mois d’interdiction. Ils accusent le parti MPS d’être cette interdiction, voulant et imposant un monopole de commerce pour ses partisans commerçants au sein du parti État.

Cette interdiction par le ministère de l’élevage avant l’avènement du ministre Ahamat Bachir crée une inflation très importante des prix affichés.

Le prix d’un plateau d’œufs (le carton de 12 plateaux) coûte 16 000 FCFA au Cameroun. Tandis qu’au Tchad il est plus élevé. Le carton de 12 plateaux coûte 30 000 FCFA.

Contacté par la rédaction un fonctionnaire au ministère de l’élevage affirme que l’État privilégie une politique nationale d’entreprise et encourage à la production des entrepreneurs locaux comme la société Wadi Koundi qui exerce dans cette activité. L’État encouragera aussi d’autres entrepreneurs à faire la même activité, mais concernant les prix assez élevés, ce fonctionnaire avoue que son ministère n’a rien à voir avec cela.

Ci-joint les documents de l’interdiction de la grippe aviaire en 2016.

Tchadanthropus-tribune

535 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article