Un lobby bien implanté au ministère des Finances tient en haleine les agents de service des impôts. De sources dignes de foi, le TPG actuel, le colonel Souleyman Adam, fort de ses soutiens, tient en joue tous les agents des impôts qui sont en grève actuellement. Souleyman Adam fait partie d’un lobby à sa tête Beguera Charfadine, Idriss Annour, Djamal Dirmi entre autres, avec plusieurs tentacules de figurants qui obéissent à l’œil suivant leurs intérêts, et les intérêts de ce lobby. La rédaction après investigation avait fait une publication dénonçant les faits de népotisme et les organisations mafieuses établies au sein de l’administration tchadienne. Certains comme pour désavouer les vérités dites dans ces dénonciations, nous jettent l’opprobre, à savoir que les rédactions de la presse en ligne reçoivent des dimes pour accabler tel ou tel individu. Mais en somme… Ce que nous mettons en ligne est vérifiable sur place à N’Djamena, et les informations qui sortent émanent justement des témoins injustement blâmés.

 

La vérité est que les agents des impôts perçoivent un certain pourcentage sur les sommes recouvrées. Il se trouve que lesdits agents doivent recevoir la somme de 1 milliard de FCFA qui devrait être repartie entre les agents des impôts. Mais, ce qui apparaît comme un droit est injustement refusé par le TPG Adam Souleyman. Le TPG avec le consentement de son ministre veut seulement remettre 700 millions sur 1 milliard aux agents des impôts en grève. Les 300 millions vont être soustraits pour on ne sait qui… Pire, le TPG menace de remplacer numériquement les agents en grève s’ils ne respectent pas le deal.

 

Le TPG ?

Le ministre ?

Le ministre et le TPG ?

Le ministre, le TPG, et le groupe de lobby ?

 

La question reste posée. Mais là où le hic existe, c’est que selon nos sources, quand une crise comme celle-là existe, le DGA de l’ANS Beguera informe Idriss Déby à travers ses fiches, alors pourquoi la vérité n’est pas remontée vers Déby cette fois-ci ?

La question est encore posée. C’est à cette échelle que le lobby joue son rôle, car les membres bouffent ensemble, se protègent entre eux, et restent solidaires à toute épreuve.

 

Le Tchad est vidé en coupe réglée entre individus sur le dos des autres tchadien et dès fois il faut le dire, même Idriss Déby est roulé dans la farine. Impuissant face à ces lobbys constitués de parents et autres proches, Idriss Déby est caricaturé par les uns et autres comme une vieille hyène sans dents, qui ne fait peur à personne, en dehors des avertissements et autres mis en garde. Rien d’autre… Les Tchadiens ont d’ailleurs compris à travers ses menaces vaines.

Tchadanthropus-tribune

1873 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article