C’est aujourd’hui, ce 21 juin 2021 qu’une organisation des femmes tchadiennes ont marché pour dénoncer le silence des autorités face aux viols collectifs que subissent les femmes en général et les filles souvent mineures utilisées pratiquement comme esclaves sexuelles au Tchad.
Une vidéo circulant sur les réseaux sociaux montrant des violeurs qui s’acharnent sur une jeune femme, puis postée sur les réseaux sociaux, a été la goutte d’eau de trop. Il se trouve qu’assez souvent ces jeunes filles sont mineures, et les ravisseurs souvent les fils des hauts gradés ne sont jamais inquiétés. S’ils sont appréhendés par la police, ils sont libérés dans l’heure qui suit, ou encore on fait un semblant de procès pour les exfiltrer plus tard et les envoyer à l’étranger.
Devant le palais de Justice, elle ont scaandé et dénoncé le viol impuni. Le nouveau ministre garde des sceaux est connu pour sa rigueur et sa droiture, espérons qu’il entendra le cri de douleur de ses femmes.

Tchadanthropus-tribune

393 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire