Il est définitivement indéniable que les Fakes News sont devenus l’arme des faibles, chacun se cachant derrière de faux profile, n’assumant plus clairement les actes, et profère des mensonges, des montages de toutes pièces pour nuire. Ce qui est grave, vous trouvez des individus qui rigolent avec vous, qui profitent de vos largesses, et qui derrière vous, vous cassent parce qu’ils pensent avoir une ascension en vous salissant.

Depuis que le monde est monde, il y a eu toujours des lâches, des traîtres, et des médisants. Depuis l’époque des prophètes jusqu’à nos jours, des freluquets pensent même berner l’ordre divin, les lois de la pesanteur, et continuer à exister par les lois de l’absolu mensonge.

Chaque jour, depuis l’avènement des réseaux sociaux, certains de nos compatriotes, ceux de notre continent trouvent dans le monde de ce réseau, l’utilisation contre-productive, à proférer l’inexacte.

Ailleurs, on fait la promotion de l’éducation, de la science, de la société. Les réseaux sociaux sont mis en contribution pour dénoncer l’injustice sous toutes ses formes, ces réseaux sont utilisés pour rapprocher les hommes, à partager et prospérer.

Qu’est-ce qui fait que notre société est devenue à l’image du méfait, diabolisant, insultant, sous anonymat, une vraie traîtrise sans vergogne ?

Certains sans gêne s’attaquent à des veuves, des enfants, des vieillards, bref des personnes sans défense, dans l’innocence totale.

Pourquoi il n’y a pas de remise en question ?

Sommes-nous des indigents de l’intelligence ? Sommes-nous une société maudite, affamée et infâme ?

La faute c’est toujours l’autre n’est-ce pas ?

Plus abjectes sont encore dans l’infamie des Fakes News. Quelqu’un se lève à vouloir vous casser, mais il pond un texte avec 100 fautes dans un seul paragraphe. Ce qu’il ne sait pas ce que de nos jours tout est traçable ! Il suffit juste d’avoir les bons outils pour que les communications, et tous les écrits soient révélés avec localisation, adresse IP, nom et prénom.

Même dans le mensonge abject, soyez crédible, mais un adage dit… a bave d’un crapaud n’atteint jamais une colombe. Apprenons à être dans le vrai, et à construire ce qui est correct.

La lâcheté et la traîtrise n’ont jamais fait un long chemin, la vérité finit toujours par éclore.

Tchadanthropus tribune

1529 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire