Le vendredi 10 juin, après avoir passé la fête d’anniversaire de mon fils à domicile, lui et ses amis m’ont demandé de les amener à la Place de la Nation. Quoi de plus normal dans l’euphorie de la fête. Nous y étions. Les enfants étaient très contents de voir cet endroit lumineux. De très belles photos ont été réalisées.

Je faisais tout pour que les enfants se sentent chez eux à cette Place de la Nation. Cependant, en voyant l’atmosphère qui régnait autour nous, je sentais une certaine peur grandir en moi au fur et à mesure que le temps passait.

Les regards vers nous étaient difficiles à supporter. Nous étions comme des extraterrestres débarqués dans ces lieux. Je faisais tout pour que les enfants ne ressentent rien de ma peur, pour ne pas gâcher la fête.

Je dis tout cela pour vous dire qu’au moment de regagner la voiture pour quitter les lieux, 4 jeunes gens (entre 5 et 7 ans) passaient à proximité de nous. La phrase qu’ils ont prononcé à notre égard a glacé mon sang: « yal  Sara dol  » (ce sont des enfants Sara) sur un ton de provocation.

Question :

  1. Comment a t-on fait pour en arriver là ?
  2. Comment faire pour effacer ce fossé de haine entre nous?

Pierre tokindang.

455 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire