MAHAMAT GOMBO DOUNGOUS il est le chef de canton Bornou de la ville de Gama, il est maire de la ville, et Secrétaire général de la commune, et au paravent il est même régisseur de cette commune avant que le gouverneur de la province de Hadjer Lamis nomme un régisseur il y a de cela un mois, ce dernier a vendu une boutique à monsieur AHMED SENOUSSI commerçant et transporteur de son état, en lui ajoutant 2 mètres pour qu’il fasse une véranda, AHMED SENOUSSI en construisant cette véranda à déborder de 17 centimètres la limites que le maire lui a attribué, le maire a dépêché ses agents au terrain pour vérifier la limite, une fois les agents ont métré et ont constaté le débordement, Mr AHMED SENOUSSI est interpelé par le maire après audition, il était placé en détention pendant un jour et demi, le parent voulait réglé à l’amiable cette affaire, mais monsieur le maire leurs a exhorté que c’est une affaire administrative rester en dehors de ça, c’est pourquoi le prévenu a demandé qu’il recule sa véranda à la limite donnée, et le maire a opposé un refus catégorique, et dit au prévenu que toi je te vois tu me tiens tête, tu te crois que tu as beaucoup d’argent, maintenant tu payes 500.000F comme amande, suite à des interventions des parents que le commerçant a fini de payer 200.000F, c’est un pire règlement de comptes, et arnaque, Mr MAHAMAT GOMBO DOUNGOUS accumulateur des postes à vendu toutes les terres environnantes, une boutique de 3 mètres et demi est parfois vendue à presque 2 000 000 de FCFA et sans quittance du trésor, juste qu’avec une simple attestation provisoire d’occupation, l’argent prend la destination de sa poche et des multiples corruptions à ce qu’il soit maintenu, c’est pourquoi il a totalisé presque 14 ans à la tête de la mairie de Gama. Maintenant la ville se retrouve sans Rue à deux voies, sans terrains de football, les jeunes ont en a marre. Et lui il a miné tout le ministère de l’Intérieur à ce qu’il ne soit pas remplacé. Il défie même les hommes politiques.

Correspondance particulière

Tchadanthropus-tribune

724 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article