Le ministre de l’Aménagement du territoire, de l’Habitat et de l’Urbanisme, Mahamat Assileck Halata a fait ce 19 juin, une descente d’inspection des travaux de curage de caniveaux à N’Djamena.

Cette descente de contrôle de travaux qui entre dans le cadre de la campagne de curage des ouvrages de drainage de la ville de N’Djamena lancée le 07 juin 2024 a amené le ministre au canal de Chari-Mongo dans le 7ème arrondissement et à la rue de 30 mètres dans le 4e arrondissement.

Après constat, le ministre n’est pas satisfait des travaux menés par les entreprises en charge. Pour lui, il y a des entreprises qui ne réalisent pas le curage comme stipulé dans le contrat. Tantôt les ordures ne sont pas enlevées, tantôt elles sont enlevées mais laissées sur place et non ramassées et déposées dans les bacs à ordures 24 heures plutard comme signé dans le contrat. Il a mis en garde les entreprises qui traînent et rappelle que le contrat peut être résilié à tout moment.

Mahamat Assileck a en outre déploré l’incivisme de la population qui dépose les ordures dans les canaux de drainage après leurs curages. Il a appelé à cet effet les maires des communes à prendre leurs responsabilités notamment en sensibilisant les populations.

Il faut noter que la campagne de curage des ouvrages de drainage de la ville de N’Djamena est financée par le Projet Intégré pour la Lutte contre les Inondations et la Résilience Urbaine à N’Djamena (PILIER), financé par la Banque Mondiale.

Tchadanthropus-tribune avec Tchadinfo

252 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire