Le ministre de l’Aménagement du territoire et de l’Urbanisme, Mahamat Assileck Halata a rencontré cet après-midi les représentants d’une multinationale égyptienne spécialisée dans la construction des grands ouvrages notamment des digues.

 

Après la catastrophe engendrée par les inondations de l’année 2022, le gouvernement a tiré des leçons et cherche à rectifier le tir. Le ministre de l’Urbanisme et les techniciens de son ministère ont échangé avec les responsables de la société égyptienne ‘’Alkan Holding’’ sur la construction d’une digue dans le 9ème arrondissement.

Les techniciens du ministère de l’Urbanisme ont présenté à leurs hôtes la ville de N’Djamena avec un état des lieux de la situation des inondations qu’a connu la ville et décliné des solutions.

Ayant pris connaissance de la gravité et l’urgence de la situation, le ministre Halata a demandé aux responsables de la société de lui faire une proposition concrète sur la faisabilité d’une nouvelle digue que l’Etat doit construire en 4 mois.

Déjà, au niveau du ministère de l’Urbanisme, plusieurs solutions sont posées sur la table quant à la construction de la digue. Entre une digue en béton armée, en perrés maçonnée ou réhabilité les digues existantes. Entre la solution la plus onéreuse et celle moins onéreuse, le choix revient aux plus hautes autorités que la délégation rencontrera dans les jours avenir.

« Avec le dérèglement climatique, on n’est pas à l’abri de ce qui s’est passé l’année dernière », prévient le ministre.

Selon un représentant de la société, l’avènement au Tchad du groupe ‘’Alkan Holding’’ qui opère dans 18 pays dans le monde s’inscrit dans le cadre de la coopération sud-sud mais aussi d’élargir la relation entre le Tchad et l’Egypte.

Une descente sur le terrain est prévue pour permettre aux techniciens égyptiens de tâter le terrain fin de mieux affiner leur projet de construction de la digue qui s’étend sur une distance de 30 km.

Tchadanthropus-tribune avec Tchadinfos

2073 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire