Quand c’est genre de comportement cesseront au Tchad ? À quand l’impunité et les passes droits ?

Un motocycliste a été assassiné ce dimanche midi près du rond-point Adoum Tcheré dans le secteur de l’avenue Maldoum Bada Abbas (ex-Nimery) à N’Djamena. Un individu à bord d’un véhicule Toyota Hilux, sans plaque d’immatriculation et à vitres fumées, a dégainé une arme et a tiré trois balles en direction de la victime qui a rendu l’âme sur place. L’auteur de l’assassinat a immédiatement pris la fuite.

Le corps de la victime a été recouvert d’un drap blanc. Les forces de sécurité se sont ensuite déployées sur les lieux du drame et ont transporté le corps à la morgue.

Ce nouveau drame intervient au lendemain du lancement à N’Djamena de l’opération anti-banditisme dénommée « l’harmattan » par une force mixte de sécurité composée de la garde nomade, de la gendarmerie nationale et de la police nationale.

Malgré l’interdiction stricte de circulation des véhicules à vitres teintées et sans plaque d’immatriculation, certains individus défient l’autorité de l’État.

Le corps de la victime a été recouvert d’un drap blanc sur les lieux du drame. Les forces de sécurité se sont ensuite déployées et ont évacué le corps à la morgue.

Ce nouveau drame intervient au lendemain du lancement à N’Djamena de l’opération anti-banditisme dénommée « l’harmattan » par une force mixte de sécurité composée de la garde nomade, de la gendarmerie nationale et de la police nationale.

Malgré l’interdiction stricte de circulation des véhicules à vitres teintées et sans plaque d’immatriculation, certains individus défient l’autorité de l’État.

Ces dernières semaines, l’insécurité a pris une ampleur inquiétante à N’Djamena. La force mixte de sécurité a annoncé hier l’arrestation de 614 individus dont des femmes et des mineurs, au premier jour de son opération « l’harmattan ».

N’Djaména : Drogue, saisie d’armes, braquage, la sécurité à la manœuvre

N’Djamena : plusieurs arrestations suite à l’opération « l’harmattan »

Ce samedi 10 juillet 2021, des forces mixtes de sécurité regroupés autour de l’opération » l’harmattan », ont procédé à plusieurs arrestations des malfrats dont figurent des femmes et mineurs.

Cette opération fait suite à la montée grandissante de l’insécurité et du banditisme ces derniers temps à N’Djaména.

Selon nos confrères du journal Alwihda info, au cours de la première journée de l’opération, 614 personnes dont 70 femmes et 32 mineurs au cours d’une opération anti-banditisme lancée ce samedi à N’Djamena. De la drogue et une arme à feu ont été saisies.

Signalons que cette opération regroupe la garde nomade, la gendarmerie nationale et la police nationale.

Tchadanthropus-tribune

1032 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire