Dans la nuit de lundi 27 au mardi 28 janvier 2020, des hommes armés de machettes et de couteaux ont fait le mur de l’enceinte du domicile de l’ancien 1er ministre Emmanuel Nadingar vers 3 heures du matin. Ils se sont attaqués à son aide de camp lui demandant de lui remettre des armes et la clef du véhicule. D’après les faits rapportés, l’aide de camp d’Emmanuel Nadingar leur avait fait comprendre qu’il ne possède ni arme, moins encore de véhicule à leur donner. C’est ainsi que s’en suit une bagarre dans lequel ledit aide de camp a été grièvement blessé à la tête. Il eut son salut grâce au cri d’une femme qui avait aperçu ce qui se passait.

Les malfrats ont vite fait d’escalader le mur aussi vite qu’il était venu, laissant leur victime gisant dans une marre de sang. Aussitôt les gens se sont attroupés et Emmanuel Nadingar lui-même sorti du lit a vite fait de conduire le blessé à l’hôpital où il serait opéré et hors de danger au moment où nous écrivons cet article.

Voilà comment est l’atmosphère dans la capitale tchadienne N’Djamena où l’insécurité devient un fait grandissant.

Tchadanthropus-tribune

1826 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article