Le problème de l’insécurité dans la capitale inquiète de plus en plus la population. Elle est très étonnée de la recrudescence de l’insécurité et de l’impuissance de la police dans la capitale qui doit être munie des organes de sécurité pouvant empêcher les multiples exactions commises ces derniers temps.

Pour plusieurs citoyens, la police doit multiplier les patrouilles dans la ville et surtout dans les quartiers à risque où le taux de criminalité est assez élevé.

Ensuite, le jugement des suspects interpelés ne doit pas trainer en longueur pour montrer la sévérité des condamnations afin de dissuader les criminels.

Face à ces regains de violences, plusieurs personnalités politiques font de publications sur leur page de réseau social, mais aucun n’a posé le problème en de termes forts au pouvoir MPS.

Les citoyens et la population de N’Djamena sont en droit d’exiger une sécurité de personnes et de biens dans leur pays.

Le Tchad ne peut pas se targuer d’être le gendarme de l’Afrique en envoyant des militaires pour établir la sécurité dans d’autres pays, et négliger la sécurité de ses citoyens.

Tchadanthropus-tribune

724 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article