Le juge de siège de Mao, Moussa Hissein Abdoulaye, a été attaqué ce 10 mars à son domicile par des femmes de la famille du policier municipal agressé la semaine dernière devant l’hôtel de ville. C’est le substitut du procureur Zakaria Hassaballah qui était ciblé par l’attaque. Il a été confondu avec le juge.

Le juge Moussa Hissein a une fracture à la main et une blessure à la tête. Il a été évacué à N’Djamena, confirme une source médicale à Alwihda Info.

Du côté de la famille du policier Lol Adji, deux femmes ont été blessées par balles dont l’une au bras et l’autre aux deux membres inférieurs. Le véhicule du Tribunal de grande instance de Mao a été cassé.

Des frères du policier ont été arrêtés et placés en garde à vue.

Tensions à Mao après l’agression d’un policier

Le policier municipal Lol Adji a été violemment molesté le 10 mars vers 12 heures par des militaires qui ont débarqué devant la commune de Mao. Il a ensuite été conduit manu-militari par les militaires chez le substitut du procureur.

L’affaire suscite l’indignation à Mao où les jeunes de la ville réclament justice. Le policier Lol Adji a le visage tuméfié et est souffrant. Qui a donné l’ordre de s’en prendre au policier municipal ? La question reste en suspens. Les militaires qui s’en sont pris au policier sont identifiés comme appartenant aux corps de la garde nomade et de la gendarmerie.

Alwihda Info n’est pas parvenu à joindre le substitut du procureur de la République près le Tribunal de grande instance de Mao, Zakaria Hassaballah, pour avoir d’amples explications. Au micro de la radio locale le 11 mars, le substitut du procureur a affirmé ne rien n’avoir à dire pour le moment sur l’affaire.

Les causes de l’agression du policier sont confuses mais seraient liées à une descente au marché de Mao d’une équipe de la force mixte mise en place pour déguerpir les marchandises qui se trouvent en bordure de rue.

La commission (police municipale, police nationale, gendarmes, garde nomade) a été mise en place il y a une semaine. Au cours d’une descente le 10 mars au marché de Mao, une équipe de la commission s’est aperçue du non-respect des mesures par un commerçant. Ce dernier a tenté de faire jouer une relation tandis que le policier municipal s’y est opposé.

Joint par Alwihda Info, le préfet du département du Kanem, Brahim Alifa Ali, explique avoir transporté la victime à l’hôpital provincial de Mao pour des soins. Le policier se trouve actuellement à son domicile en convalescence.

La commission mixte de sécurité, la famille de la victime et la commune de Mao ont déposé plainte pour éclaircir cette affaire et identifier les auteurs. 

Alwihda info

895 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire