Comment un administrateur d’État peut se trouver au milieu d’un affrontement entre deux villages et se faire tuer dans l’exercice de ses fonctions ?

De source concordante, Youssouf Souleyman, le sous-préfet de la province de Moudeïna qui serait en mission dans sa circonscription, a été tué le 1er janvier 2022 par des hommes armés.

Le sous-préfet devrait se rendre à Mouray, un village dans la sous-préfecture de Moudeïna, quand les problèmes ont commencé entre deux villages dont le village de Mouray est responsable. Selon les mêmes sources, un de ses gardes du corps a été grièvement blessé par arme de guerre, au cours de cet évènement. Gendarme de formation diton, le sous-préfet Youssouf Souleyman avait été affecté au Sila pour contribuer à la sécurisation de la zone frontalière. L’insécurité a pris de l’ampleur ces derniers temps dans le département d’Addé, province de Sila, avec plusieurs cas d’homicide et de braquage.

Le 31 décembre 2021, les autorités ont nommé un nouveau sous-préfet à Moudeïna en la personne de Dieu Merci Abel Doreissou. Que Dieu préserve sa vie.

Tchadanthropus-tribune

920 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire