Selon des confrères à N’Djamena, un véhicule de la douane immatriculé ”DN 093 C’’ percute un jeune homme, en lui causant une fracture au pied et plusieurs égratignures sur le torse. Les locataires du véhicule avancent 10 000 FCFA avant de quitter les lieux.

L’accident s’est produit mercredi soir vers 22 heures devant une boulangerie sur l’avenue Charles de Gaulle au quartier Ambassatna dans la commune du 3ème arrondissement. Le véhicule de la douane avait à son bord 6 douaniers qui poursuivaient des fraudeurs quand son conducteur a percuté le jeune qui marchait sur le trottoir. Sur place, la jambe droite du jeune homme semble avoir une fracture. Le véhicule s’arrête et prend le jeune pour le déposer au pavillon des urgences de l’Hôpital Générale de Références nationales.

À l’hôpital, après quelques échanges avec les agents du service des urgences, le chef d’équipe des douaniers sort un billet de 10 000 FCFA, il le tend au blessé et sort du pavillon comme si de rien n’était.

Est-il normal de faire ça même si les douaniers sont en service commandé ?

Que font la justice ou les autorités pour prendre en charge ce jeune homme qui a eu une fracture à la jambe malgré lui ?

Que fait la fondation Grand Cœur qui au lieu de spolier les Tchadiens ne daigne amener son concours à ce jeune homme ?

Et où est la hiérarchie des douanes quand ses ouailles commettent des accidents sur la population ?

Tchadanthropus-tribune

417 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article