Cet après-midi au cours d’un point de presse, les lauréats en instance d’intégration à la fonction publique rappellent au gouvernement que depuis plus de 13ans, les enfants de pauvres sont victimes de marginalisation de discrimination et de mauvaise foi des autorités.

NEUZILKA Emmanuel, rapporteur du collectif des lauréats professionnels de l’éducation en instance d’intégration à la fonction publique indique que les lauréats craignent que la suspension des activités de la commission technique en charge du dossier d’intégration soit un prolongement de leur souffrance. Aussi demandent-ils au Maréchal du Tchad de décanter la situation qui n’a que trop duré.

Tchadanthropus-tribune

617 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire