Le Collectif des lauréats professionnels et la plateforme des diplômés sans emploi se sont mobilisés le 1er avril dans la cour de l’école associée F’DAR au quartier chagoua. C’est à cette occasion que le porte parole Neuzilka Emmanuel a animé un point de presse. Cette lutte faut-il le rappeler, dure dépuis plus d’une décennie mais sans succès. L’éducation n’est plus important pour cette nation ? C’est ce que pensent les diplômés sans emploi.

L’union fait la force comme a-t-on coutume de le dire. C’est ce qui a été ressenti du côté de la plateforme des diplômés sans emploi. Elle a décidé de rejoindre le collectif des lauréats professionnels de l’éducation en instance d’intégration à la fonction publique pour une lutte musclée, selon ses propres termes.

À travers ce point de presse, le porte-parole Neuzilka Emmanuel a adressé un rappel au Conseil militaire de transition (CMT) en ces termes :« nous interpellons solennellement le président du CMT sur sa promesse d’intégration de 5000 jeunes à la fonction publique ».

Le porte-parole n’a pas perdu de vue une situation alarmante, celle de la saisie des motos lors de la marche pacifique organisé le 13 avril dernier.« En plus des tortures que vous nous infligez depuis des années, comme si cela ne suffisait pas, vous avez ramasser encore nos engins avec lesquels nous nous débrouillons pour prendre en charge nos familles, sans un motif défendable et à notre insu depuis le 13 avril dernier. Que voulez-vous concrètement ? », s’est-il interrogé.

Le collectif des lauréats professionnels et la plateforme des diplômés sans emploi appelle à une marche pacifique de tous les étudiants, élèves, parents. Ils sont invités à« sortir massivement sur toute l’étendue du territoire national mercredi 4 mai 2022 dès 6 heures pour dire non aux promesses, non aux mensonges, et non à la discrimination ».

Alwihda Info

2066 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire