L’interdépendance du Tchad en matière de structures de technologie nouvelle liée à internet l’a amené à observer une coupure sèche d’internet ce dimanche après-midi.

Le Tchad est resté isolé du reste du monde ce dimanche. La principale cause serait une panne sur les câbles de la fibre optique en provenance du Soudan et du Cameroun. Les deux pays alimentent le Tchad en câble internet et autres fibres optiques.

S’agissant des connexions venant du Soudan voisin en conflit ces derniers jours, tout est possible, affirme un technicien des opérateurs téléphoniques opérant au Tchad. Mais pour le Cameroun, est-ce une mesure de dérapage liée aux derniers évènements sur l’affaire Savannah ? Il faut promptement analyser cette situation. Ce qui est sûr est qu’il faut que le Tchad soit catégoriquement indépendant dans le domaine des NTIC pour ne plus subir de dictat de qui que ce soit.

Ce dimanche, les Tchadiens étaient désabusés tant l’addiction à internet est perçue comme un manquement plus que grave. Il a fallu patienter plus de 6 heures avant que les 1ers pointeurs de messages tombent sur les téléphones, mais encore internet continue de faire de bug intempestif. Les habitués des matchs de football sur écran via internet ont ramé leur colère à flot jusqu’à tard dans la soirée.

Heureusement que c’est resté sur des choses frivoles, imaginez un peu si nos médecins devraient faire des opérations en Visio conférence où encore une activité médicale lié à internet ? Ce serait un vrai gâchis…

Rien ne vaut une indépendance pour un état, car c’est son identité qui est observée.

Selon nos confrères de Tchadinfos, l’Arcep qui est l’autorité de régulation du secteur des TIC a fait la déclaration suivante : « En journée les internautes auraient constaté le dysfonctionnement de l’Internet. Cela est dû à des pannes techniques sur les deux liaisons, notamment la liaison Adré-N ’Djaména et celle du Kousseri – N’Djamena. Les techniciens sont à pied d’œuvre pour remédier le plus rapidement à ce dysfonctionnement. Par ailleurs, la Direction générale de l’Arcep tient à rassurer les usagers de l’Internet que tout rentrera dans l’ordre sous peu ».

Tchadanthropus-tribune

1717 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire