Dans notre synopsis, la rédaction publiait les magouilles attenantes à un enrichissement illicite malgré l’interdiction de l’État (le ministre des Mines de l’époque Youssouf Aba Sala). Une entreprise YTOU dont sont associés d’après nos sources un certain Heri Djaguit, Taher Erda, Ahamat Bachir et Mahamat Chérif Daoussa, toutes des personnes influentes dans le régime Déby et responsabilisées au sein des structures de l’état.

Comment de soi-disant cadres peuvent se desserrer du régime d’Idriss Déby quand celui-là même leur permet de se goinfrer de cette manière impunément ?

D’après nos sources, le 10 avril 2018, le 1er de l’époque avait instruit son ministre des mines Youssouf Abassala d’interdire l’inflation des taxes illicites, mais l’entreprise YTOU continuait de taxer illégalement les camions de passage. Là où les douanes, chambres de commerce et syndicats ne prennent même pas 350 000 FCFA, YTOU prélève 1 200 000 FCFA. Les produits mis en cause sont l’exportation sur les sacs de sésame, les fûts d’huile, sac d’arachide ou tourteaux. Plus de 40 camions circulent dans le périmètre des communes près de Déli, Moundou, Doba, Koumra, Goundi et Sarh, où le groupe YTOU prospère. Certains commerçants s’insurgent et affirment que ces taxes posent un vrai problème de compétitivité des produits locaux, car en continuant de prélever ces taxes, des commerçants n’arrivent plus à alimenter les marchés de ces villes en divers produits de consommation. Des méthodes qui ont des répercussions sur les producteurs de bases. Pire, au lieu que ces taxes alimentent le trésor public, c’est de l’argent qui va dans la poche des individus. 1 million 200 milles FCFA par camion, là où passent plus de 40 camions, faisons simplement les comptes.

Document PDF

notre investigation, nous constatons avec effarement que c’est 1 milliard 290 millions de FCFA par mois, et plus de 12 milliards de FCFA par an.

Malgré les constats faits au 1er ministre de l’époque Pahimi Padacké par l’ATESA (association tchadienne des exportateurs de sésame et arachides) et l’implication directe de l’ANIE (agence nationale des investissements et des exportations), ces constats et notes n’ont nullement refroidi le groupe YTOU qui continue jusqu’à présent de prélever ces taxes. Le rappel à l’ordre ne peut en rien sur des personnalités influentes au sein du régime MPS. Les écrits de protestations au 1er ministre de l’époque afin d’alerter Idriss Déby en personne n’ont pu aboutir, car avant que les démarches ne puissent se mettre en place, le poste du 1er ministre a été supprimé, et lesdites notes de protestations n’ont pas eu de suite. Aux dernières nouvelles ce groupe YTOU s’est lancé dans l’exportation de la farine depuis la Belgique et importe vers Douala et Moundou.

Jusqu’à maintenant, l’entreprise YTOU continue dans ses activités illégales, une mafia sans égal qui permet aux personnes ci-haut citées de se faire des couilles en or sur le dos des pauvres populations.

NB : Société YTOU

DG : Heri Djaguit (Un Général proche de Déby)

Actionnaire : Taher Erda (Ex DG de la Police et actuel CEMAT)

Associé : Ahamat Mahamat Bachir.( Ex ministre de la sécurité et actuel ministre des mines)

Associé : Mahamat Chérif Daoussa. (Gouverneur du logone Oriental)

Tchadanthropus-tribune

3744 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article