Le despote tchadien serait mécontent de la rencontre Sarraj-Haftar qui s’est faite sans lui à Paris. De sources dignes de foi, Idriss Déby fait front et injonction sur tout plan de paix en Libye, dans lequel sa personne n’est pas associée. Depuis Rome où il était en visite, il a clairement fait savoir que

“ Sur la crise libyenne, le Tchad ne veut pas de négociations et plans de paix initiés en ordre dispersé. Il faut une mise en place d’un agenda unique pour la résolution du conflit libyen. Plusieurs acteurs sont impliqués dans la recherche d’une issue favorable à la crise libyenne, notamment l’Union africaine, plusieurs pays européens, des dirigeants africains, des pays arabes, ou encore l’ONU “. 

Selon nos informations, Rome veut dévaluer le 1/2 succès diplomatique de Paris en mettant en jeu les pays frontaliers à la Libye pour lutter contre le flux migratoire. Comme Idriss Déby ne s’inscrit pas dans la stratégie française et son désaveu lui donne l’occasion de prendre sa revanche pour être indispensable aux yeux de Paris. Il trouve aussi qu’il a été oublié dans la résolution de la crise libyenne, chose qui lui fait mal. Ceci explique sa sortie moralisatrice en Italie.

Tchadanthropus-tribune                      

2176 Vues