Le FNDJT vous souhaite une bonne et heureuse année 2020. Que grâce à nos prières, par notre engagement, notre courage et nos actions conjuguées, nous parviendrons à mettre fin à cette tyrannie d’Idriss Deby Itno et ses parrains vomis dans toute l’Afrique.

Chers résistants,

Mes chers compatriotes,

Tchadiens, Tchadiennes,

 

A l’instar de toutes les organisations, le FNDJT (Front de la Nation pour la Démocratie et la Justice au Tchad) se plie à la tradition pour s’adresser en cette fin d’année à la communauté nationale et internationale.

L’année 2019 s’achève, et comme pour les précédentes, elle traine avec elle le lourd fardeau de peines du peuple tchadien qui, d’années après années, subit les affres de la gestion calamiteuse du régime mafieux d’Idriss Deby Itno.

En bientôt trois décennies de règne apocalyptique, le système mafieux mis en place par Idriss Deby et ses parrains depuis 1990, a conduit le Tchad dans une impasse dangereuse où tout est à refaire, à repenser. Les Tchadiens doivent sérieusement prendre conscience de la gravité de leur situation, du retard accusé pour leur développement et s’organiser pour agir en conséquence. Il n’est jamais trop tard pour bien faire.

L’État tchadien actuel ne peut pas remédier à cette situation chaotique car il n’assure plus ses fonctions régaliennes. Cet État est lui-même pris en otage par un système prédateur commandé par le clan Deby Itno élargi aux alliances familiales et politiques. Dès lors, point de surprise que cet État soit toujours défaillant, inefficace, agit de manière injuste et discriminatoire, réprime sauvagement ses propres fils à la moindre protestation, les embastille, les prive des besoins les plus élémentaires de notre temps à savoir l’eau, le repas, l’électricité, l’Éducation, l’Internet etc. Cet État s’éloigne jour après jour des populations et de leurs attentes légitimes.

Aujourd’hui, l’unité nationale n’est qu’un bel slogan, le régime a tellement manœuvré pendant ces 29 ans pour semer la zizanie et la division entre les communautés, jouant sur toutes les fibres, même les plus sensibles, qu’elles soient claniques, ethniques, religieuses ou régionales, allant jusqu’à caporaliser nos cantons.

L’insécurité est devenue un business lucratif initié à dessein pour maintenir un équilibre de terreur au sein de la population lassée et à bout des nerfs. La fonction publique est une foire permanente, totalement déboulonnée et personne n’y songe la relever de son immondice. Les affaires baignent dans la corruption ambiante et la mafia des barons du régime MPS, tant pis pour les autres. Les investissements étrangers sont un mirage, oublié le Programme National de Développement (PND), même les enseignes internationales existantes plient bagages. Les tchadiens doivent prendre conscience de tout cela et agir enfin contre cette mal gouvernance.

Une mal gouvernance qui permet aux barons du régime et leurs subordonnés de dilapider allégrement les revenus pétroliers et demain de l’or, de les plaquer dans des paradis fiscaux, de les gaspiller dans des guerres commandées par leurs parrains, de les utiliser pour acheter les consciences, etc. et tout cela évidemment au détriment des besoins vitaux des populations tchadiennes qui vivotent dans un labyrinthe de crises financières sans fin.

Les multiples grèves dans la fonction publique, dans nos hôpitaux, dans nos écoles et universités, dans le secteur privé, les licenciements abusifs, les nominations scandaleuses par Décret, l’absence d’intégration à la fonction publique, la fermeture des entreprises nationales et des enseignes étrangères, bouclent cette série noire d’échecs de la Dictature en place depuis 29 ans.

Le FNDJT (Front de la Nation pour la Démocratie et la Justice au Tchad) créé il y a quelques mois, est conscient de la situation désastreuse du pays et que la charge qui l’attend est lourde, difficile, complexe et peut être longue. Mais avec le concours de tous et de toutes, le FNDJT s’y attèlera avec exaltation, mesure, efficacité, rigueur et patriotisme. Ensemble, nous définirons les priorités parmi les urgences pour proposer un plan de redressement du pays et travailler sans relâche pour que le Tchad revienne enfin sur la voie normale de l’unité, du travail et du progrès.

Le FNDJT est aussi conscient que le régime MPS a installé l’amertume, la colère, le fatalisme, la division, le désenchantement dans le cœur des Tchadiens. C’est pourquoi, il s’engage à œuvrer avec le concours de tous les Tchadiens de l’intérieur comme de la diaspora pour une réelle volonté de changement, un changement profitable à la Nation tchadienne dans son ensemble.

A l’aurore de cette année nouvelle 2020, le FNDJT renouvelle son appel à toutes les forces vives de la nation tchadienne pour un sursaut national décisif. Il est impératif, malgré le caractère parfois contre-nature de notre lutte, que les politico-militaires, les partis politiques, les organisations de la société civile, les organisations syndicales, les organisations estudiantines, etc. conjuguent leurs idées et forces pour parvenir à ce changement tant attendu par notre peuple. Vous êtes sans ignorer qu’aucune entité ne parviendra à elle seule à faire tomber le monstre MPS qui gage les richesses nationales pour exister.

C’est sur cet appel plein d’espoir que le FNDJT vous souhaite une bonne et heureuse année 2020. Que grâce à nos prières, par notre engagement, notre courage et nos actions conjuguées, nous parviendrons à mettre fin à cette tyrannie d’Idriss Deby Itno et ses parrains vomis dans toute l’Afrique.

A vous, à vos familles et amis, nos meilleurs vœux.

VIVE LE TCHAD

VIVE LE FNDJT

Pour le Bureau de Coordination Nationale

Le Délégué chargé des Relations extérieures et de la Communication

ABDALLAH CHIDI DJORKODEI

410 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article