De sources concordantes, le procès en appel des trafiquants de drogues s’est ouvert ce lundi 12 octobre 2020 à Moussoro dans le Bahr El-Gazelle.

L’un des buts recherchés est de tenir ce procès en appel loin des projecteurs de la capitale. La dernière fois lors de ce même procès, le palais de justice de N’Djamena était noir de monde, et cela n’a pas permis aux juges de travailler sereinement.

Les juges ont entendu Idriss Tcham-Tcham et certains civils lundi dernier. Le mardi 13 octobre 2020, ce sera au tour des généraux comme le fameux Tougout Abossolo et le fils de l’ex-gouverneur Mahamat Délio.

Selon nos sources, la justice tchadienne cherchera à évacuer ce procès en appel en fin de semaine.

Tchadanthropus-tribune

512 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article