Les images de violence qui défilent sur les réseaux sociaux depuis 24 heures sont insoutenables, et les auteurs ne peuvent pas rester indéfiniment impunis.

Où est la justice de la République ?

Où sont les organisations de droits de l’homme ?

Tous les citoyens sont égaux devant la loi dans un pays qui est régi par une constitution et des lois, et nul n’a le droit de se faire justice soi-même, quelle que soit la gravité des faits.

Cette vidéo de violence montre l’effroi insoutenable d’une séquence de violence faite sur un citoyen il y a deux ans, et dont les responsables furent appréhendés par la justice quand les images avaient été dénoncées sur les réseaux sociaux. L’exemple qui a servi à l’époque devait servir de jurisprudence, mais hélas, quant on est dans un pays où certains se croient intouchables, où l’impunité est variante et à deux vitesses, le naturel revient plus encore au galop de la mauvaise de manière.

Oui cette personne, même si elle est reconnue voleuse, bandit ou brigand, elle ne mérite pas l’échelle de violence qui est faite et filmée.

On voit très clairement sur cette vidéo une personne qui bastonne à la chicote sous la menace d’une autre personne avec un pistolet (arme à feu). La brutalité qui en découle sous les yeux d’une meute qui ne porte même pas assistance face à la violence établie.

Que les autorités de ce pays rétablissent les faits, et que la justice instaure les lois envers tout citoyen. Qu’elle appréhende l’individu armé et lui demande pourquoi et au non de quoi il brandit son arme contre un autre qui n’est même pas armé et en position de faiblesse.

Toutes ces violences recensées doivent faire l’objet d’une archive à prévaloir demain devant une juridiction compétente, et tout individu responsable des faits similaires doit être poursuivi devant la justice pour réparation.

Le vivre ensemble ne peut s’y instaurer si des faits pareils ne sont pas annihilés. 

Tchadanthropus-tribune

1077 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article