De sources concordantes, une évasion des détenus en transfèrement à la prison d’Adré ont fait la belle. Un parmi eux qui n’a pas s’échapper a subi des sévices des forces de l’ordre jusqu’à mourir. 

Lorsque la voiture qui les transportait a connu une panne, les détenus ont réussi à prendre la poudre d’escampette, mais l’un d’entre eux, qui n’a pas pu fuir est mort de suite des sévices infligés par les forces de l’ordre. Allamine Mahamat Chaïbo, c’est le nom du prisonnier qui est mort lors du transfèrement des détenus de Hadjar Hadid à la Maison d’Arrêt d’Adré. Ne pouvant pas fuir compte tenu de son âge, ce dernier aurait subi des traitements dégradants qui lui ont été fatals.

Radio Dja-FM rapporte que les parents de la victime ont refusé de retirer le corps déposé à la morgue de l’hôpital d’Adré. Les parents veulent savoir les circonstances exactes de la mort de leur fils Allamine Mahamat Chaïbo. 

Tchadanthropus-tribune avec Dja-FM

368 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article