Le régime d’Idriss Déby avait créé juste un alibi pour lui interdire de parler à la radio FM liberté lors du forum alternatif citoyen interdit par la dictature. La société civile, les organisations de droits de l’homme, et les médias en ligne ont tous dénoncé cet acte contre la liberté d’expression. Le monde entier avait pu constater la nature du pouvoir antidémocratique d’Idriss Déby Itno.

Placés sous mandat de dépôt le 30 novembre dernier à la maison d’arrêt d’Amsinéné pour acte de rébellion et trouble à l’ordre public, après 11 jours d’emprisonnement illicite, le coordinateur national du Mouvement citoyen le Temps-Tchad, Kemba Didah Alain et ses coaccusés sont déclarés non coupables.

Tchadanthropus-tribune

689 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article