D’après nos sources, Mahamat Ahmat ALHABO, secrétaire général du parti pour les Libertés et le Développement (PLD) est accusé d’avoir percuté un agent de l’ANS qui l’avait suivi mercredi dernier.

Ce matin ALHABO a été accompagné par plusieurs membres du bureau exécutif de son parti, de sa famille, et solidairement du président national de l’UNDR, Saleh Kebzabo. Plusieurs militants du PLD arborant pour la circonstance des casquettes et drapelets du PLD étaient de la partie.

Pendant la confrontation, et devant le commissaire, le plaignant qui est un agent de service de renseignement a demandé tout simplement au leader du PLD de réparer sa moto endommagée, ce que le SG du PLD a émis un refus, car dit-il qu’il ne l’avait jamais touché.

ALHABO a jugé nécessaire de porter lui aussi une plainte pour fausse accusation et diffamation. Dans déposition, le leader du PLD exige par la même occasion de savoir pourquoi il est épié et surtout qui l’a envoyé.

Le régime d’Idriss Déby fait peser une atmosphère lourde de suspicion et d’intimidation sur les acteurs politiques de l’opposition. Le phénomène s’accroit de jour en jour à l’approche des élections à venir.

Tchadanthropus-tribune

659 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article