Dans un communiqué de presse signé par Moussa Wade Djibrine, le SMT, syndicat des magistrats du Tchad informe que le 26 novembre 2020, une formation du tribunal de grande Instance de Ndjamena, 3e Chambre civile en état de descente judiciaire aux fins de constater au quartier Goudji Hile Houdjadj dans le 10e Arrondissement a fait l’objet d’une agression physique par un Général de l’Armée frisant ainsi toute la dignité du corps de la Magistrature et partant tout le corps judiciaire.

Face à cette situation, le SMT exige que le Général et ses complices soient arrêtés et traduits devant les juridictions afin qu’ils répondent de leurs actes conformément aux lois de la République. En cas de non-satisfaction, le SMT dit se réserver le droit d’aviser autrement.

Tchadanthropus-tribune

240 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article