De sources confirmée, il y a eu des morts et des blessés dans la nuit du mardi à mercredi à la maison d’arrêt d’Amsinéné, lors du transfert des prisonniers vers le nouveau centre pénitentiaire de Klessoum, à une dizaine de kilomètres de N’Djamena.

Des ONG de droits de l’homme parlent d’une vingtaine de morts et des blessés, mais une source judiciaire de la police fait état seulement de 2 morts et 1 blessé dans la rixe opposant prisonniers et forces de l’ordre.

Selon nos informations, les détenus de la maison d’Arrêt d’Amsinéné ont boudé leur déménagement au centre de détention de Klessoum, au fait de quitter l’ancienne maison d’arrêt sans leurs effets.

La dispute oppose les détenus aux gardes venus mettre en exécution l’opération de déménagement. L’exécution des faits s’est transformée en une rixe qui a obligé les forces de l’ordre à faire usage de grenade lacrymogène, mais aussi de tirs à balle réelle sans sommation. C’est dans cette circonstance que certains détenus ont trouvé la mort, et d’autres blessés.

Un prisonnier qui se trouve déjà à la maison d’arrêt de Klessoum joint au téléphone déplore les conditions de détention à la nouvelle maison d’Arrêt de Klessoum. Il affirme que le déménagement s’est exécuté à la va-vite sans permettre aux prisonniers de s’organiser.

Tchadanthropus-tribune

580 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire