Par un communiqué, le DG de la police égrène un communiqué sur u compatriote, citoyen de son état, qui aurait volé et gardé à vue. Suivant sa garde à vue, il aurait fait un malaise. Transporté à l’hôpital pour y suivre des soins, le compatriote aurait succombé de suite d’une maladie selon le communiqué.

Sauf que l’infirmier légiste dans son examen détermine que le défunt compatriote est mort parce qu’il a eu le cou cassé.

Qui croire ?

Les paroles paraphrasées sur un papier signé du DG de la police, ou bien la science qui détermine l’exactitude et les anomalies de notre état physique ?

Décidément la police au Tchad ne sait pas se couvrir, ou bien c’est la science qui est indécrottable.

Tchadanthropus-tribune

2322 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire