Que deviendra le comité ad hoc chargé de récupérer les biens et immobiliers des politico-militaires ? Celui-ci a presque fini son travail, et dès cette semaine les exécutions des déguerpissements devraient se faire.

Un travail minutieux a été fait par ce comité qui a recensé tous les biens des politico-militaires et identifié également les occupants illégaux. Il convient de rappeler que la restitution des biens fait partie de l’une des exigences des politico-militaires. Le comité est censé passer cette semaine à l’action pour déloger les occupants illégaux avec le concours des forces de défenses et de sécurité.

Malheureusement avec la dissolution du Comité technique spécial, le comité ad hoc disparaît de fait et du coup l’opération déguerpissement tombe à l’eau.

Il est vrai que tous ceux qui occupent les biens immobiliers des politico-militaires sont issus du clan au pouvoir. L’occupation de ces biens est considérée comme une récompense à leur sacrifice consenti pour maintenir ce pouvoir 30 ans durant.

Le coup d’arrêt de cette opération leur donne du baume au cœur, le pouvoir également, car ces occupants illégaux constituent un fardeau et une bombe à retardement pour la junte qui évite de les avoir à dos.

Si le pouvoir tient réellement à une sincère réconciliation avec l’opposition armée, il doit solutionner ce problème avant d’entamer une vraie discussion sur les causes profondes des maux qui minent notre pays.

Le fait de réunir les politico-militaires à Doha n’est pas un acquis. Sans pour autant être pessimistes, dans sa configuration actuelle, les membres de ce nouveau comité ne détiennent aucune légitimité ni pouvoir pour prendre des engagements de fond. Le choix est fait sur des affinités parentales et ethniques pour pouvoir sensibiliser les leurs et les faire rentrer au bercail… suivez notre regard.

Malheureusement ces méthodes ont été toujours la stratégie d’Idriss Déby de son vivant, et c’est cette démarche que ses héritiers utilisent aujourd’hui pour convaincre les leurs, et tant pis pour ceux qui ne sont pas du clan. Cette façon simpliste ne résoudra jamais les vrais problèmes de notre pays.

En clair le message est plus que clair pour ceux qui veulent le comprendre. Ceux qui veulent rentrer n’ont qu’à le faire à nos conditions, et tant pis pour ceux qui ne seront pas d’accord.

Tchadanthropus-tribune

637 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire